Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2008

Tranquillité

 
 
Il était une fois
un espace,
un jour, 
et une autre très belle rencontre
 
Valérie
ou
un si sensible regard
et
une si douce caresse sur la vie…
 
Je vous invite à la visiter
pour le grand plaisir d’admirer
ses superbes sculptures.
 
et
val sculpteur (blogue de Valérie)
 
Et juste là,
en partage,
une de ses sublimes oeuvres,
Tranquillité,
et à son invitation,
mes simples mots en écho. 
 
 
 
                               Tranquillité de Valérie Leduc
 
 
 
Et s’inventer
toute délassée sous le regard
une lumière sublimée
comme souffle de bronze 
 
et sentir
toute caressante sous le grain d’épiderme
une braise en crépitement
comme zéphyr tendrement apaisé
 
et entre moi et soi
repose là
une âme bien
en divine harmonie
 
mon antre
 
tranquillité
 
 
Diane
  
 
Publicités

Read Full Post »

Bon, petite précision…
Je me facilite la tâche, et je plagie, sans aucune gêne, l’introduction de mon ami, Cbolavie!!!
Alors merci à toi, toi, toi!!!
Je féminiserai le tout, quand même!!!
Ouf, quel effort je dois fournir!!!
 

J’avoue que les trucs de type « chaîne du Net », ce n’est vraiment pas ma tasse de thé…Mais là…là…là…J’ai cédé à la tentation pour neuf raisons :

Les 3 premières…Cbolavie H…J’ai souri en lisant le sien…Merci donc pour le sourire, Merci pour l’invitation et Merci surtout pour les deux…Évidemment.

Les trois secondes…Faire voyager ce sourire vers d’autres ports…En souriant Encore un peu,  Encore beaucoup et Encore à la folie….

Et les 3 dernières…Oser, oser et oser demander à 9Amidotes de continuer la chaîne pour repartir à neuf avant 2009… (Je ne la reconnais plus !!!…Mais j’avoue que j’aime itou quand je ne me reconnais plus). Voilà… Moi, je transmets ce message à des filles :

 

CAFE●DE●PARIS PHOTOGRAPHY

Ladyhawk Ladyhawk

vert de coeur un peu 

val sculpteur

Feuille .

ANNICK ANNICK

¤Tiggerlily ¤

Filament de Lune

mariessourire sourire

 

 

Enfin bienvenue bien sûr à Kiveu parce que plus on est de fous plus on se marre…

 

LE TAG- 

 

 

Quelle est la première image qui se présente à vous quand on vous parle de votre enfance ?
Soleil et pique-nique. 
 
La Mort frappe à la porte. Que choisissez-vous d’emporter dans l’autre monde ?
Quelques photos, quelques mots et quelques chansons qui ont marqué ma vie, et un énorme morceau de chocolat noir, noir, noir que je mangerais en me régalant avec… quelques photos, quelques mots et quelques chansons qui ont marqué ma vie.
Les livres que vous avez toujours désiré lire, sans jamais avoir trouvé le temps de le faire ?
 
  Un dictionnaire, de la première à la dernière lettre.
Vous croisez George Clooney dans l’ascenseur.
« Quel genre de femme êtes-vous », vous demande-t-il ? Que lui répondez-vous
 Pas ton genre, je crois!
 
Si vous aviez eu le choix, auriez-vous préféré être un roi ou une reine ?
Puisque j’ai le choix… aucune de ces réponses.   
 Préférez-nager dans une rivière ou dans la mer?
Dans la mer. 
Que devrions-nous faire en priorité pour la planète?
Continuer de parler et de ressasser pour elle, jusqu’à ce que tout le monde comprenne enfin l’urgence. 
 
Et qu’aimeriez-vous que l’humanité fasse pour vous ?
Rien que je ne puisse aussi faire pour elle. 

Votre petit-déjeuner habituel?
Mon pain maison, fromage et jus d’orange.
 
Aimez-vous écrire la nuit ?
Oui, autant que j’aime le faire le jour.
J’aime tout court.

La dernière fois que vous étiez ivre ?

Ivre de joie, à chaque petit bonheur.

Pensez-vous que de grandes œuvres comme « Hamlet » ou « Don Quichotte » sont encore à venir ?
À venir ou avenir, oui, je le crois.
 
Le plus gros mensonge de votre vie ?
Je ne mens jamais, jamais, jamais..
Nooooooon, mon nez s’allonge…
Bon, enfin…
Blague à part, un seul gros mensonge qui est également mon plus grand secret.
Non, non, je ne mens pas!
Oups, mon nez…
Sourire! 

Que transportez-vous dans vos poches ?
Rien du tout!
Hum… En fait, quelques mouchoirs pour mon petit nez hyperactif (encore une histoire de nez). 
 
Un désir en particulier ?
Oui, être bien, tout simplement.
Et un autre?
Me bouquetter…

Que diriez-vous d’un barbecue sympa avec Gustave Flaubert un de ces jours ?
Bien sûr, je dirais!
Et à quel endroit donnerait-il rendez-vous à madame?

 

 

Période de la journée que vous n’aimez pas ?
Les quelques minutes plutôt folles qui précèdent, parfois, mon départ pour le bureau, le matin.

Dernier mot que vous aimeriez prononcer avant de mourir ?
Je t’aime. 

 Un boulot que vous n’auriez jamais pu faire?  
Chirurgienne.

Citation préférée que vous pourriez vous faire tatouer sur le bras ?
Disons sur les deux bras!
Il n’y a pas de hasards, sur le bras gauche,
et
il n’y a que des rendez-vous, sur le bras droit.
 

Quand il se met à pleuvoir, vous continuez à marcher ou vous vous abritez au risque de manquer votre rendez-vous?
Je continue à marcher. Un rendez-vous est un rendez-vous, et j’y suis, malgré les intempéries. 

Si vous aviez la possibilité de voyager dans le passé, quel siècle aimeriez-vous visiter ?

Un tout petit bond dans chacun d’eux pour saisir un peu des grands instants d’humanité à travers le temps. Vous arrive-t-il de manger du pop-corn au cinéma ?
Non. Tout ce que je mange, ce sont tous les mots que j’entends. 

 Décrivez l’endroit où vous écrivez : Juste là, de l’autre côté.

 

Alors, voilà pour moi!

Et je signe, sourieusement, Diane que voilà!

Bonne fin de semaine à vous!

Bisous! 

 

 

Read Full Post »

Entre un peu…

 
 
Une esquisse revient au monde
entre empreintes infinies
entre pastel et fusain
 
entre mémoires aquarellées
entre un silence et moi
entre un peu de blanc
 
 
 
un peu de rose
me dessine un peu de rêve
à perte de temps
 
 
Fleur de moi
 
 

Read Full Post »

Toute petite lettre ouverte…

 
 
Et juste là
une toute menue enveloppe
décachetée
déjà
pour quelques délicates lettres livrées
puis livrées
tout à la fois
 
et tout doux
tout doucement
simples mots tout réservés
en un seul tout léger billet
tout timidement déployé
sur la pointe de mes tout petits doigts
ballerines roses de tout mon coeur
 
et juste là
et toute feutrée
toute discrète
qu’elle sera
cette candide correspondance
au parfum de moi
comme souffle de mai
 
et voilà
déjà
bon enfant
j‘ouvre tout bas
j‘envole tout haut
telle une eau de plumes
tel un océan de duvet
 
Noooooonnnnnnn
Envolée la petite lettre ouverte
Vite, je tente de la récupérer…
 
 
Fleur envolée
 
 

Read Full Post »