Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Poésie’ Category

 

 

Elle part à l’autre bout du monde

sentir le vent et les marées

toute seule à bord de son voilier…

 

           Son cœur mis en mer

           pour rester au ciel

           within you

 

Lentement aspirée par le vent

à travers toutes ces îles

elle se laissera emporter

à se cloîtrer toutes les voix

elle se laissera dériver

à se perdre à vouloir oublier

à trouver tout partout tout partout

ce qui n’existe qu’une seule fois

comme un toujours

pour se retrouver

comme toujours

amarrée à une souvenance

qui ne s’en finit plus de se souvenir

à la noyer toute entière within you

comme une histoire tournant en boucle dans sa pensée

peu importe toute l’immensité où elle s’en va

où elle sera

où elle irait

elle le sait

c’est écrit…

 

Coiffés d’une dentelle de petits oiseaux

ses cheveux danseront dans les foins salés

et son âme tendre et fragile

se laissera entraîner si près du tout loin

le regard fiancé à l’horizon

le cœur within you

et le soir

et la nuit venue avec tous les rêves permis

elle plongera ses iris en fleurs dans la lumière de la Grande Ourse

qu’ils soient aussi du firmament

pour s’endormir doucement auprès d’Elle

au pays du plus merveilleux des songes

elle le sait

c’est écrit…

 

Et après

après avoir gravé sa mémoire sur les rouges falaises

après avoir glissé ses absences entre les si jolis coquillages

après avoir jeté à la mer tous les cris de ses silences

se laissera voguer dans l’onde

se laissera naviguer dans l’espace

se laissera revenir jusqu’à son à tout jamais

le cœur within you

elle le sait

c’est tellement écrit…

 

Publicités

Read Full Post »

Je me fuis, je me perds?

 

 

 

Je m’encage le tic-tac-tic-tac-tic-tac

à me perdre dans la voix de la raison

à m’en faire taire l’écho du vide

à m’en faire même la sourde oreille

je ne me comprends plus rien de rien

j’ai le sens qui m’inverse les aiguilles

j’ai les heures folles qui me déraillent

 

Le cœur et la tête à l’envers

je fais quoi dans ce manège?

Je fais quoi? 

 

 

 

 

 
 

Read Full Post »

Pèlerinage

DSCF2848

 

 

Ô mon si beau désordre du jour

tout le long de ce chemin de quai

ici                  là                 là-bas

tant et tellement de fois depuis lors

le si sage printemps s’y est couché

mais sans cesse*sans arrêt*sans relâche

entre le noir et la rosée

mon ciel grand ouvert dort avec toute ta lumière

à chaque jour de tout le temps de toute ma vie

 

Ô mon si beau désordre du jour

tout le long de ce chemin de quai

aux airs de l’hymne de la Môme me soufflant l’écho de notre rivage

le large au vent doux me déborde la tendresse sur le fil de tes eaux

ces flots marine te prolongeant sur la page blanche de ma jetée

comme une encre bleu-divine t’immortalisant au plus profond de moi

 

Ô mon si beau désordre du jour

je te dis encore de tes bien belles vagues me caressant la démesure

de cette manière infinie qu’elles ont de me toucher*de me faire vibrer

de cette façon surnaturelle qu’elles ont de me traverser*de me chavirer

tellement_titanesquement_je_t’ai_HAUTE_MARÉE_dans_la_peau

à t’y ancrer éternellement à toute l’étendue sans borne de mon âme

 

 

Ô Toi mon si beau désordre du jour

aujourd’hui comme hier

il fait le soleil

ici

là-bas

il fera le soleil

demain comme aujourd’hui

du moment que tu es*que tu m’es

 

 

Ô Toi mon si beau désordre du jour

c o m p l è t e m e n t * e n t i è r e m e n t * p l e i n e m e n t

tu m’existes et je te vis de tout et d’eau fraîche

 

Et cetera

 

Read Full Post »

 

 

 

Il était une fois un automne et une herbe fraîche

des heures orange brûlée entortillées avec nous dedans

à nous découvrir ce parfum sur nos peaux adolescentes

ensemble à nous respirer fort du temps précieux sur celui passé 

nous étions ce graffiti sur une mousse tendre et humide 

 tout autour   depuis longtemps   tout s’était tu

il n’y avait que nous pour tout ressusciter

au pied de ce lieu sacré 

à nous marier

dans la chaleur de nos deux corps enflammés et fous alliés… 

 

Raconte-moi l’histoire des petits cœurs qui tanguent…

 

Read Full Post »

 

Je t'écris

 

 

Je t’écris pour te dire une immensité

je ne suis pas sans Toi

je ne suis pas tout ce que je suis quand tu n’es pas là

promis     juré     craché     crois-moi

tu vois

il aura suffi de cet instant de seconde

pour que je perde mon regard au fond du tien

je ne vois plus que par Toi

tu vois

j’ai mille pépites de Toi scotchées un peu partout 

toutes ces souvenances de Toi se frottent si vivement à moi

à m’en faire mille cloques au cœur

supplice extrême fréquentant la folie

à m’en écrire à l’envers et sens dessus dessous

à travers les fêlures profondes du temps

me glissant entre les vides

et les caresses qui attendent tout au bout de l’absence

crois-moi quand je t’écris très fort pour te dire

que je t’aime 

 

 

Read Full Post »

 

Dit-elle...

 

 

Pour tenter d’habiter toute la pureté du silence

entre les points de suspension

pour ne pas troubler l’espace de la plupart du temps

cherchant cette paix de l’âme

elle a voulu endormir l’effervescence

de ses lettres couchées entre ses parenthèses


Mais en vain, dit-elle…


Dans un élan indocile et indomptable

se jouant de son acharnement à se taire l’intérieur

d’incontrôlables palpitations ont propulsé ses mots

à en vider son petit cœur tanguant

n’en accusez que la folie collée à cet accès de fièvre

la consumant dans tout son être

 

Read Full Post »

Comment? Dis-moi…

 

 

Trop plein de ton absence

j’ai le cœur à l’étroit…

 

Comment respirer

sans ta présence

à tout me prendre

dans tes bras

et sans tes lèvres

sur ma bouche?

 

Comment?

Dis-moi…

 

 

 

Read Full Post »

Older Posts »